Cliquez ici pour voir ce mail dans votre navigateur

ALumni Europae


Your account status is now at:
80%
Your profile page
Today we are 2025
tomorrow thousands !

Editorial


Gruppenbild mit Lehrer ou mode d’emploi d’une photo de classe

Tout le monde aura reconnu un pastiche du titre du fameux roman d’Heinrich Böll Gruppenbild mit Dame paru en Allemagne en 1971 et qui valut à son auteur le prix Nobel de littérature en 1972. Et c’est en regardant de nombreuses photos de classe, ayant participé comme tous, soit en tant qu’élève soit en tant que professeur, à leur « prise », que m’est venue d’abord l’idée du titre puis de son sous-titre. C’est une photo de groupe composé d’un certain nombre d’enfants ou d’adolescents rassemblés sur deux ou trois rangs accompagnés d’ un(e) enseignant(e) au milieu ou sur les bords. L’expression « Gruppenbild » signifie bien le caractère global de cette photo qui met à égalité tout le monde : pas de premier, pas de dernier, pas de leçon ni de devoir, pas de cours non plus, aucun livre ou stylo mais un groupe de jeunes avec un adulte, les uns à côté des autres. Parfois le cadrage donne plus de surface à l’arrière-plan, des arbres, un mur, des vitres, sans importance. Les photos d’équipes sportives sont prises sur le terrain, avec un symbole de l’activité, ballon, ski, ou des maillots reconnaissables. Rien de semblable avec la photo de classe parfaitement anonyme, aucune mention de l’année, de l’école, de la classe, de la saison si des arbres ne l’indiquent pas par leur apparence. Hors du temps et de l’identification. Virtuelle ! Y compris ce qui fait la particularité de l’école, les mots, cours du professeur ou bavardage des élèves, est absent. La sonnerie de début et de fin des leçons. L’odeur sui generis, mélange « subtil » d’exhalaisons de papier, de bois, de craie, de poussière. La vie désordonnée d’une classe qui entre dans sa salle, les doigts qui se lèvent, les fous rires, les lectures maladroites, les chuchotements, les pieds qui raclent le sol, les tables heurtées, les cartables remués, les feuilles tournées, l’explosion de la fin du cours quand le signal est donné de pouvoir sortir, enfin…

C’est un groupe serré « pour mettre tout le monde », selon la taille, les plus grands derrière, les plus petits devant. C’est le visage qui compte, le reste du corps manifestement peu intéressant. L’apparence, si reléguée au second plan par le système éducatif, « l’important c’est ce qu’on ne voit pas », prend sa revanche pour affronter le temps et constituer à elle seule le souvenir de cette époque. L’arrière-plan aussi, souvent très banal même s’il délivre des renseignements sur le lieu où la photo a été prise, en extérieur ou non. Les pieds des photographiés sont posés sur le bord inférieur du cliché. Le groupe forme un ensemble de figures géométriques : dans un grand rectangle (« paysage »), un trapèze rempli de petits ronds ou ovales clairs, avec des segments de droite dans la partie inférieure, les jambes. Démocratiquement rassemblés, élèves et professeur(e) forment une barrière compacte, immobile, défiant l’avenir. Emouvante.

Mains croisées, dans les poches, ballantes. Quand on les voit.

Les yeux, petits ronds noirs, fixent le cercle sombre de l’objectif, la mine sérieuse, hilare, absente. Ou au-delà, bien au-delà, la longue cohorte de ceux qui regarderont le rectangle de papier glacé rempli de silhouettes graciles serrées les unes contre les autres, en cherchant à se reconnaître ou à reconnaître les copains, copines du « bon vieux temps ». Un bras posé sur une épaule signale un ami, un camarade, en tout cas plus qu’une juxtaposition de tailles ; un regard détourné de l’objectif une distraction, pas disponible pour la postérité!

Certains sites spécialisés fournissent un recto et un verso de la photo de classe, recto avec les portraits, verso avec les silhouettes vides correspondantes pour y mettre des noms. Car on oublie vite les noms et les visages, on confond les années et les classes. La photo de classe semble n’avoir pour but que de nous faire prendre conscience de la fuite du temps, nous donner le regret d’une époque heureuse de liens sociaux étroits, même si nous ne l’avons pas vécue comme telle.

Gruppenbild mit Lehrer, avec enseignant, car sans lui la photo serait proprement illisible. Orchestre avec maestro, chœur avec coryphée, équipe sportive avec son entraîneur.

Mode d’emploi ? Comme toute photo, au choix de chacun. Certes, mais on peut aussi privilégier celui de refaire la photo, un certain nombre d’années plus tard, avec les portraits de chacun actualisés et accompagnés d’un texte pour «sonoriser » ces photos muettes, les arracher au passé, leur donner un nouveau présent, un futur surtout, une vraie vie, en somme! La photo de classe comme première photo sociale de base, virtuelle, de groupe rassemblé par le hasard, lié par une vie commune d’un moment, disponible à la suite des événements. Qu’elles deviennent des cartes partagées pour découvrir les trésors qu’elles cachent et nous montrent en même temps.

N’hésitez pas à nous envoyer les archives de votre jeunesse, photos de classe ou films, comme l’a fait Reinhold Ziegler, avec vos commentaires.

Ph Calais


Photos de classe (envoyées et commentées par Reinhold Ziegler )

Photo de classe 1960

5eme primaire franco-belge Ecole européenne d’Uccle,1960, Prof: M. Lang

Reinhold est juste en dessous de son camarade noir. Certains des photographiés sont malheureusement décédés (Robert Kraus, Jean_Paul Gibon, Marguerite Ficht et le professeur Léon Lecomte).


Photo de classe 1964

3° secondaire Franco-Belge Ecole européenne d’Uccle, 1964


Photo de classe 1963

4° secondaire franco-belge Ecole européenne d’Uccle, 1963

« Quelle magnifique époque; des amis, de vrais amis auxquels je tiens ENORMEMENT et qui sont le tissu de mon adolescence. Partager ce feeling avec d’autres. Il n’y a pas de mots pour cela. » Reinhold Ziegler


FILM

Libdub d'école



Cliquez sur ce lien et vous saurez tout de la signification d’un „lipdub“ ou Karaoké d’école, film de 11minutes 21 secondes tourné le 9 avril 2011 à l'EE d'Uccle :

www.lipdub.eu/fr/2011/08/le-lipdub-eeb1-2011-evenement-de-promotion/


ANNONCE D’INGELINE BONDE

ingeline@euromonde.eu

Member organization liaison

Why is this important?
Are you a citizen of an EU country? Then you are also a citizen of the European Union! This gives you a number of key rights, such as the right to move and reside freely in the EU; or the right to vote and stand as a candidate in European and municipal elections in another EU country where you live, under the same conditions as citizens of that country. Your EU citizenship also guarantees that you cannot be discriminated against because of your nationality. The European Commission is now asking for your views on how these rights can be strengthened. Here is your chance as a European citizen to have your say: tell us what matters to you and how things can be made better. Voice your opinion and help shape how the EU should work to make your daily life easier.

You can make a difference !

For you as an EU citizen, this consultation is a unique opportunity to report obstacles you might be encountering in your daily life when living, travelling, studying, voting, or running for political office in other EU countries. Your contribution will give the European Commission a much better picture of the reality on the ground and help us to address identified concerns. Civil society organisations and other stakeholders may also reply to these questions on the basis of the common experiences of their members. Local or regional authorities businesses, academics or other stakeholders interested in EU citizenship can also share their views.

How can you participate?

You can fill out the questionnaire online from 14 September to 7 December 2015 at https://ec.europa.eu/eusurvey/runner/EUCitizenship You can also spread the word to others who may wish to participate and express their views. Vĕra Jourová Commissioner for Justice, Consumers and Gender Equality

Nouvelles de nos ambassadeurs

(extrait d’un email de notre président Olivier Brissaud concernant notre toute nouvelle ambassadrice aux Pays-Bas, Adriana Vitale, adriana.vitale@hotmail.de)
« I met yesterday Adriana (hope you had a good trip back home), she came from Maastricht to meet us, and we had a very fruitful discussion. I gave here some more insight in our strategy and our organisation. We spoke about the organisation of a "Stammtisch" in Maastricht and Adriana meant that she would for sure give it a serious try; she knows already more than 20 Alumnis studying in Maastricht.
Adriana also proposed to elaborate our strategy towards social networks! This is very good news as the team members who are knowlegeble in this area are very busy now and the others need advice.
I would like thus to welcome Adriana in the team and I'm sure that we will rapidly grow our membership by applying the right communication approach on the social networks. »

RÉACTIONS

Chers tous,

Alors que la protection de l’environnement, la pollution et tous les soucis de “mère-nature” sont à l’ordre du jour, il me semble permis de tomber à la renverse suite à la lecture de cet article: http://www.fr-online.de/frankfurt/niederursel-europaeischeschule-europaeische-schule-will-umziehen,1472798,28702982.html

En résumé: les enfants de notre ESF sont donc logés sur un terrain contaminé! Et ils le seront encore pour 5 ans jusqu’á l’ouverture, éventuelle, d’une nouvelle EE qui devra passer les divers comités soucieux de respecter les règles juridico-administratives des fonctionnaires surtout à Berlin. À Berlin qui se découvre soudainement une âme européenne pour ce qui concerne le partage des réfugiés dans les autres pays communautaires. Serait-on européen quand on a besoin des autres, uniquement?

Je suis assez scandalise suite à la lecture de cet article.

Bien à vous tous

Reinhold Ziegler

Stammtisch

Le Stammtisch est une tablée traditionnelle dans les régions de langue allemande. Ce genre de réunion se fait généralement dans un coin réservé d'un bar ou d'un restaurant et permet aux habitués de se retrouver autour d'un repas ou d'une bière pour discuter et s'amuser. Traditionnellement, un écu ou symbole désigne la table qui est réservée pour un Stamm particulier.

On parlera dans le monde ibérique de tertulia et, au Royaume-Uni, de private room (souvent à l'arrière d'un pub). En France : Table des habitués.

Le Board des Alumni vous invite à un Stammtisch le 3eme mercredi du mois, à partir de 19 h au Kwak, 2 avenue Emile Vandervelde 1200 Woluwé-Saint-Lambert. Nous commencerons le 18 novembre et ceux qui sont intéressés peuvent cliquer d’un index allègre sur le lien ici pour nous envoyer un petit message. Le président, le trésorier et votre serviteur seront présents pour vous accueillir.

london calling

From our ambassador in London Markus Perkumas

"Dear Alumni,

Following the success of last years reunion party, we are doing a second run of London Calling! Please join us on Friday April 15th 2016 and share laughs, memories, some great food and a couple of glasses of wine. 

It promises to be a great evening. Tickets will be limited, so register your interest to markusperkumas@googlemail.com and receive first right of purchase.

Venue to be disclosed in due course. See you all there!

Your London Alumni Team"

And for the Stammtisch ---

London Alumni will be meeting up on Friday 27th November for some Beer and Food. Join our Facebook Group for updates and details. https://www.facebook.com/groups/1674897132727655/members/



Bonne lecture et bonne vision à tous ! N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions.

 
Home
About us
University
Careers
Events
Alumni in the world
Partners
Team
Contact us
Alumni Europae ASBL
No. d'entreprise: 0840.729.187
Av. Huart Hamoir 48 - 1030 Bruxelles
Constitution d'ASBL
BNP Paribas Fortis Banque
001-6566576-43
IBAN BE 66 001-6566576-43
BIC GEBABEBB